041 Jouer de la musique, c’est bien,
mais, jouer pour Dieu, c’est encore mieux !

Notre paroisse a la chance de compter parmi ses fidèles bon nombre de musiciens talentueux.
Tous les âges et toutes les compétences se côtoient avec un seul but : rendre plus belle les célébrations.

Le Seigneur mérite ce qu’il y a de plus beau : « La beauté élève l’âme » nous dit sainte Thérèse d’Avila.


Orgues, flûtes traversières, hautbois, clarinettes, saxo, trompettes, violons, violoncelles, guitares et même djembés, telle est la liste non exhaustive des instruments joués dans notre paroisse de Verneuil-Vernouillet.

« Nous devons partager avec les autres tous les dons et les aptitudes que Dieu nous a offerts. En les partageant, nous les maintenons frais, vivants et, tous ensemble, nous pouvons y puiser » nous dit Anselm Grün, moine bénédictin.


La musique étant « une invitation à la communion et au partage », ces deux mots prennent ici tout leur sens quand on parle de liturgie, d’Eglise et de paroisse.

Ce qui a déclenché l’envie de jouer à l’église :

024 Lau 0034

  • Souvent, c’est une évidence : je pratique un instrument depuis des années, ou bien récemment, je vais à la messe, donc je choisis de jouer à la messe.
  • Mon père ou ma mère joue régulièrement à la messe, pourquoi pas moi ?
  • Pour d’autres, c’est un déclic. Un exemple parmi d’autres : un animateur sans musicien demande à Jean-Marie de lui donner la note du chant d’entrée. Celui-ci, pianiste de formation, se lance avec l'orgue et continue avec talent à exercer son art pour accompagner la liturgie depuis plus de 25 ans. Devant un clavier, Jean-Marie ressent une vraie jubilation, mais il aime aussi partager avec d’autres instruments et développer la musique intérieure que chaque homme possède. Il apprécie particulièrement de jouer après la communion, dans ce moment de calme où la musique invite à la prière et à la méditation.
 

Atelier guitare

Egalement guitariste, Jean-Marie a initié l’atelier guitare il y a quelques années pour révéler et offrir à la paroisse les talents cachés ou en devenir. Cette inspiration profonde a porté ses fruits, quand on voit le nombre de participants.

C’est maintenant Martine qui a repris le flambeau, avec un enthousiasme inépuisable.

L’atelier guitare est gratuit et ouvert à tous : il suffit de pouvoir tenir une guitare.
Débutant ou confirmé, vous trouverez votre place dans l’un des groupes, et la joie d’accompagner les célébrations.

Fete paroissiale 2017 comp 31Pour Martine, chanter, jouer de la guitare, travailler en équipe, est une habitude acquise de longue date. « Préparer l’animation d’une messe, c’est une façon d’être au service et de participer d’une manière plus forte à la liturgie ». Martine prépare particulièrement les messes de jeunes, accompagnées entre autres par l’atelier guitare.

Baptiste, jeune guitariste, en est à sa troisième année de l’atelier guitare ; après avoir joué pour son propre plaisir, il a été poussé à accompagner la liturgie, ce qui lui a demandé de progresser en solfège.

Au cours du temps, croiser d’autres musiciens et passer de très bons moments à partager la musique à l’église a été très favorable à son ressourcement personnel. "Lorsqu’on est baigné dans la musique, il faut se laisser emporter".

Le grand Beethoven ne disait-il pas lui-même que, lorsqu’il jouait, il devenait un messager de Dieu ?

 D’autres musiciens…

Pour Bruno, guitariste chevronné, la musique aide à chanter. Il aime "se mettre au service du chant de l’assemblée en jouant avec d’autres instruments, particulièrement avec un instrument mélodique comme la flûte". Pour lui, comme pour d’autres, "il sera plus compliqué de faire corps à une messe sans musique".

Une jeune violoncelliste, très à l’aise avec son instrument, disait sa joie de pouvoir accompagner des chants qu’elle avait par ailleurs un grand plaisir à chanter.

m rentree 2015 094 fgMarguerite a beaucoup joué de la flûte traversière chez elle. Elle n’en a plus le temps mais, c’est avec un immense plaisir qu’elle fait quelque chose de son talent en jouant à l’église.Pour elle, la flûte est un prolongement du chant : "la musique élève l’âme et permet de prier tout en jouant".

Tous les genres de musique sacrée sont admis dans les célébrations et les offices divins. Ils doivent cependant s’accorder avec l’esprit de l’action liturgique et tendre ainsi vers une vraie connexion entre le chant, la musique et la liturgie.

C’est ici que le choix des chants et de la musique par les animateurs se révèle très important. C’est ce que nous essaierons de mettre en lumière dans un prochain article.

 Vous êtes intéressés ?

Vous voulez participer à la préparation ou l’animation d’une messe, vous voulez enrichir le groupe des musiciens ?
Contactez le responsable de l’animation liturgique

Contact

L’atelier guitare vous tente, quel que soit votre niveau, n’hésitez pas.

Contact

ange

A ceux qui se sont lancés,
A ceux qui vont s’engager,
merci de nous faire partager votre talent,
Et ce, pour la plus grande gloire de Dieu.