jean davy carre

 

Mes chers paroissiennes et paroissiens, il me plaît en ce mercredi d’octave de Pâques de vous rejoindre pour vous souhaiter à tous mes vœux les meilleurs en cette fête de Pâque.

Une fête vécue dans un contexte particulier mais un contexte qui a été pour moi éclairé encore une fois à la lumière de l'Évangile de ce jour comme nous rapporte l'épisode des disciples d'Emmaüs.
Ce passage me fait penser à notre humanité aujourd'hui, qui peux être découragée, qui peut être perdue aussi, se dire « ce petit virus là qui nous mets tous à genoux, qu'est-ce qui se passe, est ce que Dieu nous a abandonnés, Dieu en qui nous avions nos espoir, où est-il pendant tout ce temps ? »

C’est à nous chrétiens que la responsabilité incombe aujourd'hui d'être un signe pour l'humanité. C’est à nous d'annoncer au monde la joyeuse nouvelle que le Christ est ressuscité, qu’il a vaincu le mal, qu’il a vaincu la mort, qu’il a vaincu la maladie et nous a donné le pouvoir de vaincre également tout, mais pour cela il nous faut rester enraciné en Lui.

Dieu nous rappelle cette mission qui nous est confiée, sans sortir de chez nous bien entendu, à travers nos attitudes, d'annoncer au monde la joyeuse nouvelle, celle de la résurrection du Christ et de témoigner ainsi de la victoire que nous avons, y compris sur cette maladie, y compris sur le mal.

 Père Jean-Davy


Voir les dernières lettres