solidarite mainRésultat de la démarche "Avance au Large" et du projet missionnaire qui en découle, ce premier forum de la solidarité a réuni une cinquantaine de paroissiens engagés dans le service fraternel.

Le pape François a institué le 33e dimanche du temps ordinaire "journée mondiale des pauvres", c’est donc le samedi 18 novembre que s’est tenu ce forum, dont la préparation et l’organisation ont été confiées à Benoît Legris, aidé par deux animateurs, Sabine et Christian.

01 benoitRappel des enjeux

Décloisonner les différents services qui s’occupent des personnes démunies : organiser un forum de la solidarité, permettant aux personnes engagées dans des groupes de service fraternel, et aussi à titre personnel dans l’entraide, de se rencontrer, d’échanger et de faire grandir les liens entre elles pour un meilleur service.

Le premier enjeu est donc de stimuler l’envie de travailler ensemble, en créant des liens entre les services et entre les personnes.
L’autre attente forte, au-delà de mieux se connaitre entre nous, est de mieux connaitre ce qui est vécu dans la paroisse au service des plus vulnérables.

02 sabine02 christian« La solidarité et la fraternité doivent être aussi vécues entre nous »
« En découvrant les autres, on apprend à se connaitre soi-même »

04 alainAlain vient de prendre la responsabilité du groupe.
Une quinzaine de personnes se répartit les visites dans les trois maisons de retraite de Verneuil et Vernouillet. « Des personnes arrivent en maison de retraite en grande détresse morale » du fait des changements dans leur vie. Elles finissent par s’ouvrir au fil des semaines et des visites, « l’Esprit est là » nous dit Alain.
L’élément fort de la mission est de porter la communion aux malades des maisons de retraite ou vivant isolément.
L’équipe organise et anime une messe mensuelle dans chaque maison de retraite et fait le lien avec les prêtres pour les sacrements, notamment le sacrement des malades.   + d'Infos

 

05 catherineChaque année à Lourdes se tient le pèlerinage diocésain avec notre évêque.
L’Hospitalité Notre Dame est un groupe d’hospitaliers bénévoles au service des personnes malades, handicapées ou fragilisées.
Avec 200 malades, ce sont 700 hospitaliers, une équipe de santé, 15 médecins et un personnel médical (pharmaciens, infirmiers, aides soignants).
« Les malades sont au cœur du pèlerinage. C’est une belle aventure humaine, spirituelle et un moment vraiment fort »
Catherine nous confie : « En regardant la mosaïque représentant le Christ et Marie, je vois dans chaque carreau une personne et dans chaque couleur un groupe – des prêtres, des collégiens, des hospitaliers, des malades réunis dans la fraternité et la charité – sous le regard du Christ »

06 bernadetteC’est un pèlerinage national qui rassemble ceux qui sont concernés par la maladie dans leur corps ou dans leur cœur, entre 5 et 6000 personnes, sous la présidence d’un évêque (différent chaque année).

Bernadette a commencé ce « pèlerinage du sourire » il y a 15 ans, envoyée par une amie malade qui ne pouvait pas se déplacer. Bernadette, en tant qu’hospitalière, y a découvert la joie de servir dans cet esprit de fraternité propre aux pèlerinages et à celui-ci en particulier.

« L’enthousiasme est toujours là, c’est vraiment un moment heureux ! »      + d'Infos

03 veroniqueVéronique assure les visites d’un étage. Avant de commencer leurs visites en chambre, les bénévoles (un par étage) se retrouvent à la chapelle pour prier et se ressourcer : « Dieu ne se transmet pas n’importe comment ! »

Véronique vient d’une carrière de la santé et a été longtemps hospitalière à Lourdes.

Elle a rejoint cette aumônerie pour que les gens sachent que s’ils sont hospitalisés à Poissy, ils peuvent échanger et parler avec quelqu’un et s’ils le désirent, ils peuvent recevoir la Communion.

+ d'Infos

07 philippeMouvement mondial de solidarité (branche française de Caritas Internationalis).
« La charité pour ce service s’exprime par notre présence, la recherche d’aide pour l’autre et l’accueil »
Philippe dirige le service depuis quelques mois.
Actuellement, 45 personnes participent au service du Secours Catholique dans notre paroisse. C’est un ac­com­pa­gne­ment à long terme qui revêt des formes diverses et des pro­lon­ge­ments avec d’autres services
- Vestiaire
- Atelier des mamans
- Aide à l’emploi avec Grace TVV
- Alphabétisation

« Au cœur de notre action, il y a la préoccupation de l’autre et notre foi ».      + d'Infos

09 margueriteCe service a débuté il y a 20 mois lors du carême 2016.

Son but est de de soulager la solitude mettant  en relation des personnes qui ont besoin d'aide et des personnes qui peuvent donner de leur temps  pour visiter ou  rendre  des petits services.
10 sergeLa difficulté est d'identifier les personnes dans le besoin, elles ont du mal à se manifester.

Serge nous parle de son expérience d'aide à une personne handicapée.
« On donne mais on reçoit beaucoup en retour »

+ d'Infos

11 coralieElles ont été lancées à la suite de l'appel du père Pierre-Marie lors du carême 2014, nous rappelle Coralie.
Chaque jeudi, de 14h à 16h, toutes les personnes qui se sentent seules ou qui veulent partager un moment de vie sont invitées au presbytère de Verneuil autour d'un café, d'un goûter ou d'un jeu.
Des amitiés se sont ainsi créées et se prolongent à titre personnel.
Le mot fraternité s'inscrit dans cette démarche : « on aide mais on est aidé aussi, ce qui n'est pas prévu ! »      + d'Infos

16 gaelleGaëlle anime un café une fois par mois, à la PMI de Vernouillet (le Parc).
Les mamans peuvent y amener avec elles leurs enfants.
Le café des mamans s’adresse tout particulièrement aux mamans seules et/ou dans une situation précaire.

Autour des femmes

Un petit groupe des paroissiennes réfléchit à des propositions qui pourraient être faites aux femmes isolées qui ont besoin d’être spirituellement nourries. Rien de concret encore, mais la réflexion avance.

13 valerieUne équipe rencontre les familles qui demandent une célébration religieuse pour leur défunt.
« Il y a un vrai besoin de soutien pour certaines personnes, à la suite d'un deuil », nous rappelle Valérie.
Van Ky pour sa part assure également la conduite des obsèques en l’absence de prêtre ou de diacre.
Comment accompagner les familles, les veufs, les veuves ? L’équipe y réfléchit.      + d'Infos

15 ndoA l'initiative de Cécile (représentée aujourd’hui par un autre professeur de l’Ecole Notre-Dame) et grâce à l'appui de certains professeurs de Notre-Dame et en liaison avec la mairie de Verneuil, un groupe de solidarité est né au sein des élèves de terminale. Il leur a été demandé s'ils pouvaient trouver dans leur emploi du temps un peu de place pour visiter des personnes seules. Après 28 jeunes motivés l’an dernier, ce sont cette année 70 élèves qui rencontrent, à l'heure du déjeuner (un sandwich en vitesse leur suffit) des personnes, notamment résidentes de la résidence Delapierre. « Cela crée un bel échange entre les générations »

08 danielGrace TVV cible les cadres et les jeunes diplômés qui sont dans une grande solitude pour leur recherche d’emploi.

Grace TVV aide ces personnes à s’en sortir dans la dignité, par une écoute et par des conseils avisés tous les 15 jours. On compte 2 accompagnateurs pour un accompagné.

Daniel, actif depuis la création du mouvement met son expérience à profit pour détecter et orienter ceux qui en ont besoin.

      + d'Infos

12 michelMichel fait partie du CCFD depuis 40 ans. Il s’est senti attiré vers la solidarité internationale, intimement imprégné de l’idée de « faire quelque chose pour les petits producteurs et leur juste rémunération ».
Le CCFD a pour vocation d'aider les hommes et les femmes des pays en voie de développement à vivre dans un monde plus juste et plus fraternel où l'homme est au centre. Le développement est au cœur de son action.
« Pas de compétence requise si ce n’est celles du cœur » nous dit Michel. C’est un appel à tous les chrétiens à combattre la faim dans le monde.      + d'Infos

14 anneCe service a été mis en place très récemment.
Une ou deux personnes représentant la communauté paroissiale sont présentes à l'entrée et à la sortie des messes, afin d'accueillir et d’être attentifs à toutes les personnes qui en ressentent le besoin.

« Tout baptisé est appelé à accueillir » nous rappelle Anne.

Oui, nous sommes forts de notre foi, forts pour aider, chacun à sa manière et dans le respect des autres, tous ceux qui en ont besoin.

Que l'éclairage de cette journée incite le maximum de bonnes volontés à venir renforcer ces équipes et soit le point de départ d’une coopération renouvelée entre les différentes équipes.

Un immense merci à tous ceux qui se dévouent pour leurs frères !

 

Seigneur,
Donne-nous des cœurs attentifs
pour accueillir avec tendresse
les pauvres que tu nous envoies.
Donne-nous des cœurs compatissants
pour les aimer, les aider,
les réconcilier parfois
et voir en nos frères meurtris
la présence cachée de Jésus.